Mise à jour sur ma vie, sur mon blog, sur mon podcast

C’est la rentrée. Karukerament.com me prend tout mon temps libre donc vous pouvez constater que je n’ai pas mis le blog à jour depuis le confinement. Cet été, j’ai fait beaucoup de brainstorming pour réfléchir à mon plan sur les cinq prochaines années.

Ma vie

Eh oui, en 2016 à l’ouverture du blog, j’avais des objectifs sur le plan personnel et professionnel. Globalement, ils sont atteints.  J’ai trouvé un équilibre qui reste fragile parce que, à moins de vivre en autarcie complète, nous sommes obligés d’avoir des interactions avec le monde extérieur d’une façon ou d’une autre. Chaque interaction est un risque d’attaque envers notre bien-être. Gérer ce bien-être, l’entretenir et le protéger est un apprentissage de tous les jours.

Mon blog

Je me suis mise à journaler plus régulièrement pendant l’été, ce qui, je pense, a comblé mon besoin de blogger. Sans compter le fait que je vis en ermite par crainte du virus COVID-19, j’ai donc moins de choses à raconter. Même si j’ai peu bloggé cette année, je me rends compte que l’écriture a constitué 90% de mon temps. Que ce soit sous la forme d’un épisode de podcast, d’une chronique pour karukerament.com ou pour mes trois novellas en cours. Oui ! Je me suis remise à écrire de la fiction originale. Trois histoires entre lesquelles je jongle. Rien que ça.  J’aimerais en publier au moins une avant décembre 2021. Le compte-à-rebours est lancé !

Mon podcast

C’est probablement le projet pour lequel j’ai planifié le plus et pour lequel j’ai eu le plus d’imprévus. Faire ce podcast est un ascenseur émotionnel. Mon hors-série 3 m’a donné une opportunité de faire connaître mon travail. La saison 2 s’achèvera en novembre. Je me concentrerai sur la version anglaise en début 2021. J’ai passé ces derniers mois à me former, à observer le marché du podcast. Je réfléchis à en faire une série d’articles publiés sur karukerament.com… Mais en tout cas, Karukerament me pousse à une réflexion sur tellement de sujets différents et passionnants. Je le considère comme mon meilleur projet de ces cinq dernières années. Et merci à vous de me suivre dans toutes ces aventures.