Deux reviews de films ce mois-ci. Je n’avais pas prévu d’aller voir Chocolat donc c’est pour ça que j’ai publié ma review sur La Squale jeudi dernier (si si, j’ai un planning!). Cette fois-ci, j’ai vu le film au cinéma donc autant écrire maintenant parce que je n’aurai pas l’occasion de le revoir avant un moment. Réactions à chaud. Peut-être que je reviendrai éditer dans quelques jours. Il y aura des spoilers parce que je donne quelques exemples précis qui ne sont pas dans la bande-annonce.

Je ne me rappelle pas si les critiques au sujet de La Squale avaient été bonnes à l’époque, mais je rappelle qu’elles parlaient toutes de la première séquence se terminant par une scène de tournante. Et si je m’en rappelle encore aujourd’hui, c’est pour vous dire à quel point ça m’avait marquée à l’époque. Je me rappelle aussi avoir regardé le film, avoir ressenti un gros sentiment de malaise parce que je ne crois pas que j’étais prête psychologiquement à le voir. Quinze ans plus tard, je ressens toujours le même malaise, mais je peux mettre des mots dessus.

disclaimer: I don’t own the gifs. They can all be found on Tumblr.

Ce n’est pas vraiment un bilan. Au cas où il y aurait quelqu’un qui était intéressé par ce que j’écrivais sur la série, je voulais juste expliquer que j’avais décidé d’arrêter de la recapper. Je n’arrive plus à m’investir émotionnellement.

disclaimer: I don’t own the gifs. They can all be found on Tumblr.

J’avais déjà un pressentiment l’année dernière. Le drapeau rouge s’était levé à plusieurs reprises au point où j’avais même lâché l’affaire pendant une quinzaine d’épisodes de la saison 2. J’avais réussi à reprendre le fil et à rester jusqu’au bout. Malgré le départ de Joséphine Jobert, j’avais encore Ambroise Michel et Antoine Stip pour continuer à me motiver pour regarder Cut en détail, mais cette saison 3 continue de jouer sur des thèmes et fait des choix de mise en scène que ma sensibilité n’arrive plus à gérer.