Myinsaeng a 4 ans

Je n’ai pas l’habitude de célébrer l’anniversaire du blog. Non pas que j’oublie car WordPress me le rappelle mais je n’avais pas atteint un niveau de satisfaction pour faire cette pause bilan. Oui, car pour moi un anniversaire est synonyme de bilan. Si le positif ne contrebalance pas le négatif alors pourquoi en parler ?

Aujourd’hui, je garde la même perspective, mais j’ai appris à donner de l’importance à ce qui me semblait insignifiant auparavant. Je prends le temps de faire ce bilan en ce moment de confinement pour garder une trace.

Une création imprévue ?

Je bloggue depuis une vingtaine d’années. Un jour, je vous parlerai de mes premiers Skyblogs. Mon intérêt pour la Hallyu m’a poussée à créer un Blog de traduction d’interviews d’acteurs et d’actrices. The Sunny Town ouvre ses portes en 2013. Parmi les 400 et quelques interviews que je traduis du coréen vers l’anglais jusqu’à 2017, je glisse quelques articles en français. Surtout des reviews de dramas, de (web)séries US et mes recaps quotidiens de la série Cut lancée en 2013.

Je finis donc par aménager un Blog dédié à cette envie de donner mon opinion sur la fiction audiovisuelle. Je déplace les articles utiles vers ce nouveau blog (d’où le fait que vous trouviez des articles antérieurs à 2016) que je baptise avec un nom copyrighté. Heureusement que je suis contactée à ce sujet quelques semaines plus tard après mon ouverture en avril. Je dois changer le nom. Je décide d’utiliser le mot coréen “insaeng” qui signifie “vie” afin d’éviter le plus possible de me retrouver dans cette situation. Myinsaeng apparaît donc en mai 2016.

Ce que j’avais anticipé et qui n’est pas arrivé

À la base, je pensais que mon blog me permettrait de rencontrer des personnes avec les mêmes centres d’intérêt que moi. On aurait discuté de ces séries et de ces livres pendant des heures, on aurait fait des séances de visionnage collectifs, on aurait écrit des fanfics. Je voulais retrouver le sentiment d’appartenance à une communauté que mes années de fangirling m’ont donné. Ce n’est pas arrivé.

À la base, je pensais que mon blog suffirait à satisfaire mon besoin de m’exprimer. Au bout de trois ans, j’ai dû me résoudre à l’ouverture d’un site pour organiser le contenu que je produis et ouvrir le champ des possibles.

Ce que je n’avais pas anticipé et qui s’est produit

Je ne fais pas partie d’une communauté mais j’ai fait des rencontres individuelles qui changent ma vie. Parfois, ce n’était qu’un partage de lien sans me parler directement. Parfois, il n’y a eu qu’une discussion mais c’était suffisant pour m’aider à avancer. Merci à chacune de ces personnes.

Avant la fac à Paris, prendre la parole en public ne me posait pas de problème. Après la fac, je ne pouvais même plus imaginer m’adresser à plus d’une personne en même temps. Écrire ce blog m’a donné la base pour me lancer dans le podcast, d’abord en groupe puis en solo ; la base pour faire des interventions dans différents contextes. Et en plus, j’apprécie de plus en plus prendre la parole en public.

Quelle suite ?

myinsaeng.com doit ralentir car karukerament.com constitue un nouveau défi à relever. Même si je gère de mieux en mieux l’organisation de mon temps libre, la période de confinement m’a bien fait comprendre que je ne pouvais pas TOUT faire avec la même intensité. Il faut établir des priorités… Et karukerament.com sera la priorité n°1 pour les 2 prochaines années. Rendez-vous pour le bilan en 2022.