Karukerament – saison 2

C’est reparti pour un tour ! La saison 2 de Karukerament est officiellement lancée.

Le programme

Ma sélection de la saison 1 était axée sur le thème de la jeunesse. Mon fil conducteur cette fois-ci sera l’amour dans la Caraïbe anglophone. L’amour dans un couple hétérosexuel, l’amour dans une fratrie, l’amour interdit… Nous allons voyager à Antigua & Barbuda, à New-York City, à Trinidad & Tobago, à Sainte-Lucie et en Guyana.

Les nouveautés 

  • Karukerament est désormais un rendez-vous hebdomadaire avec un format d’une quinzaine de minutes maximum.
  • Un nouvel épisode sera mis en ligne chaque dimanche et un résumé écrit sera disponible le lundi sur karukerament.com.
  • Un film sera traité en 3 épisodes.
  • Des bonus sous forme d’interviews écrites seront dévoilés au fur et à mesure. La toute première est celle d’Alain Bidard. Retrouvez un extrait ci-dessous.

Durant les années 2000, j’ai découvert l’histoire du peuple noir, celle que je n’avais pas appris à l’école. Si je connaissais bien Kant, Molière, Diderot, Camus, Nietzche, Kierkegaard, Gide, Chateaubriand ou encore Baudelaire, j’ignorais tout ma propre culture ou des cultures voisines. Et j’avoue que je m’en fichais. J’étais complètement formaté avec tous les préjugés propres au formatage colonial. C’est quand j’ai fini mon second film d’animation et quand j’ai réalisé avec horreur que mes deux premiers films développaient des thèmes racistes et eurocentrés que j’ai eu peur de ce qui se passait en moi. Car j’avais créé tout ça inconsciemment en croyant bien faire. C’est comme si j’étais une machine qui avait un virus. Il fallait faire le grand ménage. Donc j’ai tout désappris et je me suis recréé. J’ai donc pu découvrir Shek Anta Diopp, tous les livres de Frantz Fanon, Césaire, l’Art de la Guerre de Sun Tzu, l’histoire de l’Afrique, le swahili, les Orishas, le vrai visage d’Haiti, les Maures, etc. J’ai cessé d’écrire et de penser en français. Je me suis approprié l’anglais comme nouvelle langue principale. Tout cela a alimenté ma vision du monde et construit mon propre style. Un style qui tourne autour d’histoires basées sur des héros qui nous ressemblent, prisonniers d’une situation qui les dépasse et qui reprennent leur destin en main tout en apportant de grandes choses positives à la société dont ils font partie.

Vous pouvez retrouver Karukerament sur Podcloud (streaming gratuit), Apple Podcasts, Spotify, Anchor et la plupart des plateformes de streaming. Retrouvez-moi sur les réseaux sociaux @karukerament sur Twitter et Instagram.