Skip to content

[Review] “Hair Wolf” de Mariama Diallo

Autant j’avais été bouleversée par Absent, autant Hair Wolf m’a laissée dans la perplexité.

Ecrit et réalisé par Mariama Diallo, ce court-métrage fait le circuit des festivals depuis quelques mois et a été projeté lors du Champs Elysées Film Festival (12 – 19 juin 2018). En une quinzaine de minutes, il met en scène la lutte vaine de trois employés d’un salon de coiffure afro contre une cliente blanche qui les vampirise. Les questions de l’appropriation culturelle et la gentrification des quartiers populaires font partie des débats agitant les communautés noires des Etats-Unis depuis plusieurs années. C’est d’ailleurs ce que Spike Lee met en lumière pour soutenir l’intrigue principale dans la dernière partie de la version série de She’s Gotta Have It (saison 1). Mariama Diallo a choisi de tenir le même discours en associant l’esthétique flashy des années 70 et la pop culture du 21ème siècle. Tous les débats que le Black Twitter peut avoir sur l’utilisation de la culture noire par la culture mainstream tout en rejetant les NoirEs, vous pouvez les retrouver dans ce film.

Est-ce que j’ai aimé ce court-métrage ? Non. Et je suis d’autant plus perplexe parce que je lui reconnais une écriture, une esthétique, une réalisation de qualité. J’y vois même une ambiance humour noir digne d’un film d’horreur à petit budget comme dans Get Out. Franchement, Hair Wolf coche toutes les cases dans ce que je recherche dans un film, mais la corde sensible n’a pas été touchée.

Néanmoins, c’est un film que je prendrai plaisir à revoir parce que, même sans faire appel à mon émotion, il m’a vraiment poussée dans la réflexion. Et, effectivement, je me demande ce que donnerait un film français sur le thème de la gentrification.

photo credit: @caspar_v

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Ma vie

#Afrobookchallenge jour 10 avec "Skin Folk" de Nalo Hopkinson. Lecture en cours. C'est un recueil de nouvelles dans un genre thriller/horreur avec une empreinte afrocaribéenne. This challenge is brought to you by @mrsrootsbooks et @lapremierepage #westindies #jamaica #caraibes #caribbean #litterature #folk #bookstagram
#Afrobookchallenge Jour 9 avec "A Mains Nues" de @mrsrootsbooks. Une héroïne qui a peur de toucher et d'être touchée. Obstacle majeur d'un parcours iniatique oú elle apprend à se connaître. (Je reste quand mm #teamS au vu de ce qui nous est présenté dans le roman 😈😈😈😈😈😈😈😈 #ISAIDWHATISAID) Unique roman que j'ai lu sur un personnage féminin afropéen adulte. Non pas qu'il n'y en ait pas à disposition, ma PAL de 2019 en contient déjà quelques-uns. Mais je pense que je devais d'abord faire mon introspection sur ma propre expérience de femme noire en Europe ava nt d'être capable d'en lire d'autres. This challenge was brought to you by @mrsrootsbooks et @lapremierepage #litterature #Afrobookchallenge #bookstagram #afropea #afropéenne
#Afrobookchallenge Jour 8 avec "Peaux échappées" de Cindy Marie-Nelly. Saga familiale exclusivement au féminin entre 1848 et les années 2010. Quête de l'amour. Des autres mais surtout de soi. Se définir selon ses propres termes et trouver sa place dans le monde. Des images, des expressions et des thématiques communes aux îles de la Caraïbe... A explorer davantage dans mes lectures en 2019. This challenge is brought to you by @mrsrootsbooks et @lapremierepage #guadeloupe #antilles #caraibes #litterature #bookstagram
#Afrobookchallenge Jour 6 avec "Au coeur du giraumon" de Muriel Tramis. Trois adolescentes. Trois amies. Trois classes sociales. Dans la Martinique des années 70. Certaines déclarations de personnages m'ont fait tiquer, mais c'est un livre à lire car il porte la voix d'un type de personnages peu mis en avant dans les classiques antillais. #martinique #guadeloupe #litterature #teenagers #antilles #caraibes #caribbean #westindies #bookstagram
%d bloggers like this: