[Review] Moonlight ou un clair de lune éblouissant

J’ai un peu perdu le fil de mon planning (un film par mois), mais voici la critique d’un film récemment sortie en salles : Moonlight. Il m’a fallu plus de 24 heures pour réussir à verbaliser mes émotions tellement le film m’a plongé dans un océan d’émotions. Si je devais résumer Moonlight en un gif…Continue reading “[Review] Moonlight ou un clair de lune éblouissant”

[Review] Moana, l’héroïne Disney dont je rêvais

Deux reviews pour le mois de décembre… Ne croyez pas que j’ai une vie sociale. C’est une illusion. Je suis donc allée voir Moana ou, comme les Français ont décidé de l’appeler, Vaïana, la légende du bout du monde. Au-delà de la beauté des images de l’eau qui montrent l’évolution de la technologie depuis l’époqueContinue reading “[Review] Moana, l’héroïne Disney dont je rêvais”

[Review] Le Gang des Antillais

Je fais partie des gens qui sont allés voir Le Gang des Antillais lors de sa sortie le 30 novembre… Cela fait une dizaine d’années que je suis rarement entourée d’Antillais de mon âge, donc j’avoue avoir eu un pincement au cœur en retrouvant cette ambiance pré-film que je n’avais pas ressentie depuis l’adolescence. CeContinue reading “[Review] Le Gang des Antillais”

[Review] Dancehall Queen ou de la difficulté d’être afro-caribéenne

Dans ma jeunesse qui me paraît de plus en plus lointaine, j’ai dansé sur Dancehall Queen et me suis égosillé en faisant les “yeeaah aaaah”, les “dynamite”, seuls mots que je comprenais à part dancehall queen.  J’ignorais totalement que c’était la chanson-phare de la bande-originale d’un film. Comme je suis dans mon trip jamaïcain, ceContinue reading “[Review] Dancehall Queen ou de la difficulté d’être afro-caribéenne”

[Review] Fais danser la poussière ou de la difficulté d’être un enfant racisé avec un parent blanc

Le téléfilm Fais danser la poussière est repassé cette semaine sur France Ô. Cela faisait longtemps que je voulais le voir, donc cette rediffusion est tombée à point nommé.

[Review] Rose et le soldat ou la nécessité de contextualisation

 Nouvelle réalisation de Jean-Claude Barny, le téléfilm Rose et le soldat  a été diffusé sur France 2 le 20 avril et se place en pionnier sur le thème de la représentation des Antilles lors de la Seconde guerre mondiale soit moins d’un siècle après l’abolition de l’esclavage.

“Case départ” ou le trouble dans la représentation de l’esclavage

Après Nèg maron et Tropiques amers, intéressons-nous au film Case Départ. La polémique que le film a déclenchée dès le tournage montre à quel point le sujet de l’esclavage est sensible pour notre génération du début du XXIe siècle. Au-delà de l’aspect comédie et de la question “peut-on rire de l’esclavage” parce que ce n’est clairementContinue reading ““Case départ” ou le trouble dans la représentation de l’esclavage”

Tropiques Amers, quelle représentation de l’esclavage aux Antilles ?

Disclaimer: les photos sont de Patrick Glaize. Elles sont toutes disponibles sur le site officiel du feuilleton. Réalisé par Jean-Claude Barny et produit par Elizabeth Arnac pour Lizland Films, le feuilleton Tropiques Amers avait été célébré en 2007 comme la première saga française sur l’esclavage.