Loin de l’Afrique, près du coeur avec “Columbus” de Burning Spear

Première étape de ce voyage dans le temps : le lien à l’Afrique. Les chansons des prochains jours permettront de retracer les adieux faits dans une douleur transformée au fil du temps en une autonomie et individualité qui n’empêchent pas une certaine nostalgie ou tendresse pour ce continent d’origine. Tout a commencé quand “Christophe ColombContinue reading “Loin de l’Afrique, près du coeur avec “Columbus” de Burning Spear”

Myinsaeng célèbre l’abolition de l’esclavage en mai (2017)

Un an s’est déjà écoulé depuis mon dossier sur la représentation audiovisuelle de l’esclavage. Dès la publication du dernier article, je m’étais attelée à la préparation d’un second numéro : “Esclavage transatlantique et musique”. En 1804, Haïti proclame son indépendance après une lutte de plusieurs siècles. En Guadeloupe, en Martinique, et en Guyane où les marronsContinue reading “Myinsaeng célèbre l’abolition de l’esclavage en mai (2017)”

Welcome to my insaeng~

Hello les amigos! Petite annonce. Le blog s’appellera désormais myinsaeng. C’est une combinaison pour associer les langues que je parle, en plus du français. “My” qui signifie “ma” en anglais et “insaeng” qui signifie “vie”. Le contenu ne change pas. Vous continuerez à trouver des reviews, des moments fangirl et des extraits de mes souvenirs.Continue reading “Welcome to my insaeng~”

Cinéma, télévision, entre devoir de mémoire et de transmission

“Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques,Continue reading “Cinéma, télévision, entre devoir de mémoire et de transmission”

The Book of Negroes, Underground, les femmes dans la représentation de l’esclavage

Après avoir remonté le temps en partant des Antilles des années 2000 avec Nèg Maron pour arriver aux Antilles du XVIIIe siècle avec Tropiques amers et Case Départ, faisons une escale du côté de l’Amérique du Nord avec The Book of Negroes (2015) et Underground (2016). Alors que la saga Roots fête ses 40 ansContinue reading “The Book of Negroes, Underground, les femmes dans la représentation de l’esclavage”

“Case départ” ou le trouble dans la représentation de l’esclavage

Après Nèg maron et Tropiques amers, intéressons-nous au film Case Départ. La polémique que le film a déclenchée dès le tournage montre à quel point le sujet de l’esclavage est sensible pour notre génération du début du XXIe siècle. Au-delà de l’aspect comédie et de la question “peut-on rire de l’esclavage” parce que ce n’est clairementContinue reading ““Case départ” ou le trouble dans la représentation de l’esclavage”

Tropiques Amers, quelle représentation de l’esclavage aux Antilles ?

Disclaimer: les photos sont de Patrick Glaize. Elles sont toutes disponibles sur le site officiel du feuilleton. Réalisé par Jean-Claude Barny et produit par Elizabeth Arnac pour Lizland Films, le feuilleton Tropiques Amers avait été célébré en 2007 comme la première saga française sur l’esclavage.

#cinemaantillais : voyage dans mes souvenirs avec “Nèg Maron”

Pour ce second voyage dans mes souvenirs, j’ai choisi Nèg Maron de Jean-Claude Barny. Je l’intègre dans la thématique de la représentation de l’esclavage parce qu’il traite des inégalités au sein de la société antillaise du XXIe siècle en les reliant à la société structurée autour de l’esclavage légalisé entre le XVIIe et le XIXe siècle.Continue reading “#cinemaantillais : voyage dans mes souvenirs avec “Nèg Maron””