Histoire d’alimenter mon blog d’écriture et pour pratiquer mon écriture romance en français, je me suis lancée dans le défi écriture sexy organisé par Vicky Saint-Ange.

C’est un texte érotique (ou en tout cas c’était l’objectif…)… Il fallait s’amuser. Franchement, les descriptions… Je reconnais qu’il y aurait du développement à faire. Mais ce texte-là fait partie de ceux que j’exploiterai dans une vraie fiction. Encore une fois. Juste des mots et des vibes. Inspiré par A L’abri de Slaï.



“Tu me fixes encore,” déclare Fanm sans se tourner dans sa direction, son coeur marchant en équilibre sur le fil de la tentation. 

L’odeur de détergent et de vinaigre utilisés pour le grand nettoyage de la maison dans l’après-midi flotte encore dans l’air. Le crépitement furieux de la pluie sur le toit en tôle brise le silence du salon éclairé à la bougie à cause d’une coupure d’électricité. Les éclairs illuminent les citronniers et les manguiers dont les silhouettes émergent dans l’obscurité comme des géants difformes. S’adossant à l’embrasure de la porte donnant sur la véranda, elle concentre son attention sur le spectacle en noir et blanc dans le ciel.

“Tu as toujours aimé ça,” déclare Nonm, sa voix grave mais douce comme du miel de campêche. Il s’adosse sur le pan opposé. L’éclairage tamisé des flammes fait ressortir le velours noir de sa peau. Vêtu simplement d’un jogging, il semble insensible à la brise nocturne qui glisse sous la nuisette de Fanm et la fait frissonner.

Le léwoz de séduction qu’ils jouent depuis leur adolescence reprend. Voisins les week-ends qu’il venait passer chez sa grand-mère, leurs choix d’adultes ont placé un océan entre eux. Mais leur attirance physique niée à chaque interrogatoire de leur entourage a refait surface au retour précipité de Nonm pour la vente de la maison de sa grand-mère la semaine dernière. Après des salutations gênées quand ils se sont croisés au lolo du quartier, une invitation à déjeuner chez les parents de Fanm a suffi à briser la glace. A la fin du repas, sur suggestion de sa mère, elle s’est même porté volontaire pour aider Nonm à finir de ranger et nettoyer avant l’arrivée du reste de sa famille demain. 

Les échanges de regards de plus en plus longs pendant le tri des habits, les frôlements de mains de plus en plus appuyés pendant l’inventaire des bijoux et des bibelots… Et pourtant, aucun des deux n’a franchi le pas. Même maintenant pour cette ultime nuit avant que Nonm se consacre à des obligations familiales jusqu’à son départ dans trois jours. Une nuit pour satisfaire toute curiosité sans se préoccuper des conséquences. Il a déjà sa vie, elle a la sienne. Il est là pour un dernier adieu à sa grand-mère. Elle est là pour lui dire adieu à lui, car il est peu probable qu’il revienne avant la retraite puisqu’il n’aura plus la maison familiale comme pied-à-terre. Et si…? Fanm expire lentement, mais la tentation engloutit toutes ses bonnes résolutions comme le serpent dévorant sa proie.

“J’ai du mal à dormir…” déclare-t-elle en le regardant droit dans les yeux. “Mais pas à cause de l’orage.”

Jambes. Hanches. Poitrine. A chaque arrêt du regard de Nonm sur une partie de son corps, Fanm retient sa respiration. Des images de leurs corps nus, entremêlés et luisants de sueur l’assaillent. Comme s’il avait deviné le film jouant dans sa tête, il se redresse et l’invite à se rapprocher d’un mouvement de main. Le coeur enchaîné dans une série de tonbé-lévé, elle s’exécute, ses pieds nus silencieux sur le carrelage. Dès qu’elle est à sa portée, il l’attrape par la nuque, leurs bouches s’écrasant l’une contre l’autre dans un gémissement étouffé par un coup de tonnerre. Leurs langues s’entrelacent avec avidité alors que leurs mains explorent frénétiquement chaque centimètre de peau accessible. C’est ce soir ou jamais.

“Préservatif ?” demande Fanm juste après avoir dénoué le cordon du jogging de Nonm pendant qu’il lui mordille le cou. L’anticipation de mettre à l’épreuve les prouesses qu’elle a fantasmées toutes ces années lui donne le vertige, mais elle réussit à s’écarter dans l’attente d’une réponse. “Tu en as ?”

Le bruit de la pluie sur la tôle semble s’intensifier alors que les secondes s’égrènent et que Nonm reste silencieux. Au vu des circonstances, c’est normal qu’il n’ait rien prévu. Heureusement qu’elle a apporté sa trousse spéciale Protection Bord pour la tirer de ce genre de situation.

“Reste là,” dit Nonm en l’attrapant par la taille. Il l’enlace par derrière, en faisant remonter la nuisette jusqu’à exposer ses fesses qu’il malaxe de sa main libre. “J’en ai dans mon sac à dos.”

“Et tu me laisses croire que…” proteste-t-elle, son agacement tournant à l’amusement quand il lui fait faire volte-face et la soulève. L’esprit libéré de cette dernière inquiétude, elle enroule les jambes autour de sa taille alors qu’il la coince contre le mur. La pression exercée sur sa vulve combinée au baiser féroce de Nonm lui fait gravir la première marche du plaisir. “Avoue que tu avais des plans pour ce séjour,” souffle-t-elle le temps d’une pause .

Il sourit. “Avec toi.” 

“Excellente réponse.” 

2 thoughts on “#DefiEcritureSexy – Jour 6

  1. Ton texte est réellement super 💖💖💖 Il y a tout ce qu’il faut, des détails, des sentiments, des ressentis. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, c’est que tu n’ailles pas au bout de ta scène. Il ne faut pas avoir peur d’aller jusqu’au bout des choses en érotique. Au contraire, c’est en sachant le faire que tu sauras doser juste ce qu’il faut dans tes récits.
    Par contre, des points bonus pour tes choix musicaux. Ils collent toujours merveilleusement bien aux ambiances de tes textes et c’est pas souvent que ça arrive. Celui d’aujourd’hui est particulièrement efficace, par exemple.

    Like

    1. Oui, je vais essayer de le reprendre pour un recueil de nouvelles. J’avais sommeil, c’est pour ça que je ne suis pas allée au bout de la scène. LOL.
      Et merci d’avoir pris le temps d’écouter les musiques ! Vraie source d’inspiration!

      Like

Leave a Reply to Moi Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.