Nwè Love – Chapitre 3.2 – Nolan

7:30 sur la feuille de route. 7:27 sur son smartphone. Une pluie torrentielle s’abat sur les arbres fruitiers du jardin qu’une bourrasque fait frémir. Debout à la porte, connectant la véranda et le salon, Nolan finit un pain natté avec une tasse de jus de goyave. Heureusement que Man’ Bibi dort encore où elle aurait insisté pour qu’il prenne un vrai petit-déjeuner… même si la journée randonnée semble compromise.

Samuel : yo!

Samuel : tournage annulé ! 

7:30. Alors que Nolan commence à taper une réponse, un minivan noir tourne dans l’allée. Vanessa claque la portière et franchit en courant les quelques mètres la séparant de la véranda. Entre le style bohémienne des îles de leur première rencontre et le style classique working girl de leur seconde rencontre, son mode baroudeuse sexy balaye toute remarque sur la ponctualité dont elle fait preuve pour une fois. Certes, son afro est transformé en deux tresses plaquées et sans ses lunettes qu’elle essuie dans la manche de la chemise qu’elle porte autour de la taille, elle ne voit probablement rien, mais quelque chose d’autre a changé chez elle. 

“Tu n’as pas de masque,” dit-il au moment où elle s’apprête à lui parler, ses lunettes remises en place. 

Cette remarque fait disparaître le sourire de Vanessa qui recule d’un pas. “Bonjour quand même ?”

“… Bonjour.” Il lui présente son smartphone où s’affiche le message de Samuel. “Est-ce que c’est vrai ?”

“Ah… Il te l’a déjà dit.”

“J’aurais voulu être prévenu.”

“Je…” Elle hésite et détourne brièvement le regard. “J’étais déjà sur la route et je me suis dit qu’il serait plus poli de venir en personne.”

“Un appel aurait suffit.”

Cette fois-ci, les fossettes qui creusent les joues de Vanessa soulignent le regard penaud qu’elle lui lance. “Effectivement. Je voulais juste…”

“M’avertir personnellement. J’apprécie, mais j’aurais vraiment aimé l’être beaucoup plus tôt.”

“Je comprends. Toutes mes excuses,” dit-elle, ses yeux faisant des allers-retours entre le carrelage et lui. “Pour être franche, j’avais pensé… enfin peut-être que…” 

Debout les mains dans les poches arrière de sa salopette en jean, les yeux toujours rivés au sol, elle ressemble à sa petite cousine de 8 ans qui n’ose pas lui demander son smartphone pour jouer aux applications qu’il garde spécialement pour elle. Un grondement de tonnerre fait trembler les cadres photo accrochés au-dessus du piano. Vanessa se frotte les bras en chair de poule comme pour se rassurer… – elle éternue discrètement – ou se réchauffer. 

“Je reviens,” dit-il. 

La grande serviette de bain qu’il lui tend quelques minutes plus tard ne semble pas lui redonner l’usage de la parole. 

“Alors peut-être que quoi ?” répète-t-il lentement une fois qu’elle a posé la serviette sur ses épaules.  

“Non, rien.” Son sourire de chat de Cheshire contraste avec sa voix solennelle quand elle le regarde dans les yeux. “Je vais y aller. On se verra mardi.”

“Lundi, non ?”

Sans le masque, il peut la voir complètement se décomposer. C’est le regard qu’elle avait aussi à l’aéroport en découvrant son identité.

“Je me suis trompé ?” demande-t-il.

“Non, pas du tout,” balbutie-t-elle. “Oui, lundi, c’est tout à fait ça.”

“Journée bien-être avec bain de boue et déjeuner dans un restaurant gastronomique, c’est bien ça ?”

“Oui, c’est…” Elle prend une grande inspiration. “Rendez-vous à 9h30. Et je te préviendrai en premier en cas de changement de programme. Mais la météo devrait être de notre côté la semaine prochaine.”

Elle lui rend la serviette et repart en courant sous la pluie après “un bon week-end”. Deux coups de klaxon plus tard, elle s’éloigne prudemment sous une pluie battante. 

Peut-être qu’il aurait dû lui proposer de rester le temps que l’orage se calme. Elle aurait sûrement refusé, vu qu’elle ne réussit toujours pas à aligner deux phrases en sa présence. Trois rencontres suffisent généralement pour que ses nouveaux collaborateurs le voient comme Nolan et non comme Lieutenant X. Il faudra apparemment plus de temps à Vanessa. 

***

Nolan sursaute à la vibration de son smartphone posé sur son torse. 

Afropuffgyal : to to to? 

L’image sur l’écran de son ordinateur se fige sur Siméon guidant Isidore dans les méandres du métro parisien.  

Silex971 : hello ! 

Silex971 : fini de bosser ? 

Silex971 : comment ça s’est passé ? 

Afropuffgyal : 😢 

Afropuffgyal : catastrophe. 

Silex971 : c’est-à-dire ? 

Afropuffgyal : il ne m’a fait que des reproches. 

Silex971 : 😬

Afropuffgyal : bref, n’y pensons plus. Ce qui est fait est fait. 

Silex971 : faudrait peut-être faire le point avec lui ? 

Afropuffgyal : nan, c’est bon. Honnêtement je peux comprendre, je n’ai pas été pro. 

Afropuffgyal : on n’a pas pu faire ce qui était prévu et j’aurais dû avoir un plan B pour éviter de lui faire perdre son temps. 

Silex971 : mais il reste correct avec toi ?

Afropuffgyal : oh oui. Rien à dire de ce côté là. 

Afropuffgyal : Toujours poli… toujours en contrôle. 

Afropuffgyal : Tu sens qu’il est habitué à l’excellence. 

Afropuffgyal : il ne baissera pas ses standards pour toi. 

Silex971 : 🤔 donc tu l’apprécies ? 

Afropuffgyal : 🤷🏾‍♀️

Afropuffgyal : j’apprécie sa rigueur. 

Afropuffgyal : je dois me montrer à la hauteur. 

Afropuffgyal : mais s’ il pouvait être moins arrogant, ça m’arrangerait. 😆

Silex971 :  💪🏾💪🏾 big fòs! 

Afropuffgyal : mèsi! 

Afropuffgyal : tu fais quoi ? 

Silex971 : tu devrais quand même essayer de lui en parler.

Afropuffgyal : c’est un gros client. 

Afropuffgyal : je me vois mal lui faire des reproches alors que je ne suis pas carrée derrière. 

Silex971 : je comprends. 

Silex971 : là, je regarde Siméon. 

Afropuffgyal :????  OÙ ??? 

Silex971 : 😂😂 sur l’ordi.

Afropuffgyal : on peut le streamer ?? 

Silex971 : disons que j’ai les connexions pour. 😉 😉 

Afropuffgyal : 👌🏾👌🏾

Afropuffgyal : je ne te dérange pas plus longtemps alors. 😉 

Silex971 : attends. 

Afropuffgyal :??? 

Silex971 : t’as Netflix ? 

Afropuffgyal : yes. 

Silex971 : Netflix party avec Un Prince à New York ? 

Afropuffgyal : 😁 

Afropuffgyal : le temps d’allumer l’ordi et d’aller chercher mes chips et mon Vaval tropic. 

Nolan en profite pour reprendre une bouteille d’eau et un paquet de chips de bananes plantain à la cuisine. Il faudra quand même prévoir des séances de sport à partir de la semaine prochaine. 

“Yo sé dé volè !” s’exclame Man’ Bibi au moment où il repasse par le salon. Sa grille de mots croisés sur tablette à peine remplie en main, elle secoue la tête d’un air désapprobateur tout en se balançant sur le rocking chair. “Nolan, viens voir. Franchement. Elle a une tête de Miss France ? Gadé’y, gadé’y.”

Règle numéro 1. Quand maman regarde Miss France, toujours aller dans son sens sur le choix des candidates. Règle numéro 2. S’intéresser à l’élection une minute suffit pour être excusé de l’obligation de regarder toute l’émission. Alors c’est ce que fait Nolan en ponctuant le résumé de sa mère sur la sélection des douze finalistes avec des “anw” et des “hm”.

Afropuffgyal : re

“Bon a pli ta,” interrompt Nolan, les yeux rivés sur son téléphone. “Je vais regarder un film.”

“Tu as passé la journée sur ton ordi. Ou pa làs ?” 

“Dernier film de la journée. Promis,” dit-il en lui faisant un bisou sur la joue.

“Mets tes lunettes.”

“Toi aussi.”

“Et arrête de grignoter. On va dîner tout à l’heure.”

“Pour la giraumonade de Man’ Bibi, j’ai toujours de la place.”

Afropuffgyal : t’es là ?

Silex971 : yes, yes.

Silex971 : je devais écouter une dissertation sur pourquoi “le concours Miss France, yo sé dé volè”.

Afropuffgyal : mon père regarde aussi. Il commente TOUT. 

Silex971 : tu vis avec lui ? 

Afropuffgyal : pour l’instant, oui. 

Afropuffgyal : le temps de me remettre sur pied avec le retour au péyi.

Afropuffgyal : et puis j’ai envie de passer du temps avec lui.

Afropuffgyal : et il cuisine trop bien. 🤤🤤

Afropuffgyal : une qualité dont je n’ai pas héritée…

Silex971 : je me débrouille en cuisine. 

Afropuffgyal : tu es bon à marier alors.😏

Silex971 : prête pour le film ?

Afropuffgyal : c’est toi que j’attends ! 

Silex971 : 🤣 par contre, je regarde en VO. On peut mettre en VOSTFR si tu veux. 

Afropuffgyal : 🙄 boy, please. 

Afropuffgyal : on sait parler English ici aussi. 

Silex971 : 🤣🤣🤣

Afropuffgyal : balance le lien. She ready. 


Rendez-vous lundi pour le chapitre 4 ! Dites-moi en commentaire ce que vous en pensez.