Nwè Love – Chapitre 2 – Vanessa

 

J-1 avant le début du tournage. Tout doit être parfait. Les clameurs lointaines du marché de la Darse s’engouffrent dans la salle de conférence VIP de l’Office du Tourisme. Après avoir fermé les fenêtres, Vanessa lance son powerpoint et regarde les slides défiler sur l’écran plasma pour s’assurer qu’il n’y a aucune erreur. C’est son unique chance de rattraper la mauvaise impression qu’elle a faite à Lieutenant X. 

Dans sa tête, leur première rencontre se serait déroulée comme dans un film. Elle l’aurait accueilli dans le hall d’arrivée. Il se serait dirigé vers elle, elle se serait présentée avec assurance “Vanessa Daumier, productrice exécutive du projet Guadeloupe Inside. Enchantée de vous rencontrer”. Fidèle à sa réputation, il aurait été poli mais froid. Malgré tout, elle aurait subtilement montré l’étendue de ses connaissances discographiques accumulées depuis le lycée au point où il l’aurait même invitée à rester dîner chez sa mère. Mais bien sûr, elle aurait refusé par peur de s’imposer dans cette soirée de retrouvailles familiales… Au lieu de ça, elle est arrivée en retard parce qu’elle voulait s’assurer que son afro soit savamment déstructuré. Il a été témoin de sa maladresse et tout ce qu’elle a pu faire pour lui être agréable – lui mettre sa musique, porter son sac – s’est soldé par un échec. Mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, il verra la véritable Vanessa Daumier. La femme intelligente, cool et professionnelle… avec un ordinateur portable sur batterie faible. 

Le trajet entre la salle de conférence et son bureau peut se faire en deux minutes chrono si elle prend les escaliers. Malgré les lanières de ses escarpins talons aiguille qui lui scient les mollets, malgré sa jupe crayon qui entrave ses grandes enjambées, mission accomplie à bout de souffle en 1min43 secondes.

“Salut Vanessa”, dit joyeusement Samuel en lui faisant signe de la main.

“Sa…Lut,” répond-elle, clouée sur place par le regard de Lieutenant X. “Je… Toutes mes excuses pour le retard, j’avais oublié le fil d’alimentation.”

“Pas de souci, on vient juste d’arriver,” répond Samuel. Son smartphone se met à vibrer sur la table et le nom Thalia Doudou apparaît à l’écran. “J’ai le temps de prendre l’appel pendant que tu t’installes ?”

“Oui, oui, bien sûr. Je…” Elle ne finit même pas sa phrase et s’écarte pour le laisser sortir. 

Nolan continue de l’observer de haut en bas, son masque en tissu militaire empêchant de lire complètement l’expression de son visage. Ses vanilles flottent librement sur ses épaules musclées. Son t-shirt blanc tranche avec le noir de sa peau satinée qui doit être douce au toucher. A cette pensée, Vanessa se ressaisit et lisse les manches de son chemisier.   Intelligente, cool et professionnelle, on a dit.

“Je crois que je ne me suis pas réellement présentée.” Elle le rejoint de l’autre côté de la table rectangulaire qui peut accueillir une vingtaine de personnes.

“Vanessa Daumier, productrice exécutive de la websérie Guadeloupe Inside,” dit-elle en tendant la main avec un large sourire qui, elle espère, s’entend dans son ton enjoué. 

Le regard de Nolan va de sa main à une infographie sur la distance sociale à respecter. Vanessa baisse la main et recule même d’un pas. “Enchantée de vous rencontrer,” ajoute-t-elle avec un petit rire nerveux en lissant sa jupe crayon. 

Il se lève –  elle devra prévoir des talons plus hauts –  et s’incline légèrement. “Nolan Evariste.”

Et non-enchanté apparemment. 

“Donc on n’est pas obligé de vous appeler Lieutenant ?”

“Cela dépend des circonstances…,” dit-il froidement. 

“C’était juste une plaisanterie,” précise-t-elle alors qu’il se rassoit.

“J’avais compris. Nolan suffira. Et on peut se tutoyer.”

Elle acquiesce de la tête. Tout va bien se passer, se répète-t-elle mentalement en branchant l’ordinateur. Pourtant, son stock de phrases pour briser la glace est épuisé après le “non merci” à sa proposition “un thé-un café-un verre d’eau”.

Le sifflement de la bouilloire électrique ne distrait pas Nolan de son téléphone. Il n’a clairement pas envie d’être là. Si son humeur se voit à la caméra, la websérie ne sera jamais diffusée. Si la websérie n’est pas diffusée, Vanessa sera condamnée à jamais à jouer les assistantes chargées de courir à droite à gauche pour des missions insignifiantes. Elle doit sympathiser avec Nolan à tout prix.

“Me revoilà,” annonce Samuel. “On a un problème de garde pour demain. La nounou a chopé le virus et Thalia est en formation toute la journée.” 

“Tu voudrais qu’on change le jour de tournage ?” demande Vanessa en retournant à son ordinateur sans renverser une seule goutte de son thé à la mangue en train d’infuser. Assise dans la diagonale opposée de Nolan et Samuel, elle peut aisément voir l’écran plasma sans avoir besoin de tourner la tête pour jauger leur réaction.

“Non, t’inquiète, on va bien trouver une solution.”

“T’es sûr ?” insiste Vanessa. Son Google Calendar s’affiche. “A part le Jour 2 où j’ai fait des réservations, toutes les autres activités peuvent être décalées si besoin est.”

“J’apprécie beaucoup, mais ce n’est pas moi qu’il faut arranger,” dit Samuel avec un signe de tête en direction de Nolan. “La star ici présente a aussi un emploi du temps à respecter.”

“Je n’ai rien de prévu à part la dernière semaine de mon séjour. J’étais vraiment supposé être en vacances.”

Aïe. Donc il est réellement là contre sa volonté. Dans quoi s’est-elle embarquée ?

“Donc vous êtes… Tu es libre à part la semaine du 28 décembre, c’est ça ?” dit Vanessa. Elle le note dans sa tablette après avoir eu confirmation d’un hochement de tête. “Très bien. Avant de continuer, j’aimerais juste faire un petite topo pour rappeler l’objectif de Guadeloupe Inside.”

“Montrer la Guadeloupe de l’intérieur,” dit Nolan. “Celle que les touristes culturels et les habitants veulent découvrir à bas coût. Une websérie en 6 fois cinq minutes avec une mise en ligne prévue pour avril 2021. J’ai lu le dossier et c’est pour ça que j’ai accepté. J’aimerais savoir en quoi ça consiste exactement.”

“Bien sûr,” bafouille Vanessa. Les slides se brouillent devant elle alors que ses lunettes se couvrent de buée. “Alors ce que j’avais prévu…” Elle retire ses lunettes et colle quasiment son nez à l’écran de son ordinateur pour vérifier qu’elle est sur la bonne slide. “Oui, voilà. Alors le comité du tourisme des îles de Guadeloupe suggère différents circuits touristiques en fonction des attentes. Si on s’intéresse à la cuisine, il y a le pack culinaire. Si on a juste envie de se détendre dans un endroit paradisiaque, il y a le pack Bien-être. Les activités Guadeloupe Inside permettent de recouper les différents packs pour une expérience au cœur des îles de Guadeloupe à faire en famille ou seul et pour une dépense minime. Journée 1, c’est-à-dire samedi 19 décembre, on ira observer les oiseaux à Anse-Bertrand et faire un tour à La Pointe des Châteaux. Journée 2. Bain de boue à la plage Babin à Vieux-Bourg. Je m’étais dit qu’on pourrait y aller lundi 21 décembre au matin et j’ai fait des réservations dans un restaurant gastronomique à Saint-François pour le déjeuner.” Sans ses lunettes, Vanessa ne distingue que des formes floues mais elle décide de prendre le silence de Nolan comme absence d’objection. “Ensuite, jour 3. Balade au marché de Basse-Terre et visite du Fort Delgrès dans la foulée. Je m’étais dit qu’on pourrait le faire le mardi 22. En sachant qu’on sera à deux jours du réveillon donc le marché devrait être animé. Et le jour 4, promenade dans le jardin botanique de Deshaies. Ils ont changé leurs horaires le mois dernier et ne sont ouverts que le week-end donc je propose qu’on y aille le dimanche 27… Qu’en pensez… Qu’en penses-tu ?”

“Aucune remarque pour le moment,” dit Nolan sur un ton neutre.

“Très bien… Alors Samuel et moi avons déjà fait les repérages. On sera accompagné d’une maquilleuse. Pour les tenues, ta manager m’a expliqué que tu étais sans obligation de promouvoir de marques actuellement, mais que tu bossais sur le lancement de ta propre marque ?”

“On peut dire ça comme ça. Disons que c’est plus une question de donner de la force à un petit cousin styliste.”

Vanessa remet ses lunettes et consulte sa tablette. “Alors comme j’ai dit à la manager, on a vraiment un budget restreint, une partie du salaire de Samuel est pris en charge par ton label, mais si ton cousin nous accompagne, je refuse de le faire gratuitement donc le compromis que je pourrais proposer… ce serait une journée de tournage où ses frais sont assurés et le mieux serait… demain ou le jour 3 parce qu’on sera dans deux lieux différents et tu pourras changer de tenue.”

“L’offre est intéressante…,” commence Nolan et Vanessa retient son souffle. “Mais en vérité, ce serait plutôt à lui de négocier. Il est en cours donc je ne connais pas ses disponibilités. Mais il était partant dès qu’il a entendu le nom Guadeloupe Inside.”

Vanessa entend le sourire dans sa voix quand il prononce le nom du projet. Enfin ! Sa main ne tremble plus quand elle boit une gorgée de thé à la paille pour éviter de manipuler le masque.

“Il me faudrait ses coordonnées.” 

“Il sera joignable entre midi et 13 heures,” poursuit Nolan en tapotant un message sur son smartphone. “Sinon ce sera à partir de 18h. Je t’ai tout mis par mail.” 

“Très bien. Je le contacterai après notre réunion. Je devrais avoir le contrat prêt d’ici demain matin de toute façon… Sinon je crois qu’on a fait le tour des choses importantes. On va passer à la partie la moins attrayante. Le déroulement et toutes les contraintes de tournage.”

Nolan se laisse aller contre son siège en croisant les mains sur son ventre. “Je suis toute ouïe.”

***

Minivan réservé. Check.

Itinéraire confirmé. Check.

Site d’observation ouvert demain. Check.

Météo nuageuse mais aucune pluie prévue. Check.

Maquilleuse confirmée. Check.

Sa tenue de combat : un débardeur, une salopette en jean et des vieilles bottes Timberland pour passer l’épreuve de la randonnée dans la Nature. Check.

Coiffure. En cours de check.

“Tu peux arrêter de bouger, s’il te plaît ? Je n’arrive pas à tracer le zigzag,” s’impatiente son père.

“Mais tu veux toujours être trop créatif,” proteste Vanessa en vérifiant avec un petit miroir qu’elle repose sur ses cuisses, puis elle se cale à nouveau le dos contre le bas du canapé. “On n’a pas le temps. Fais-moi juste deux tresses plaquées, s’il te plaît.”

“Je ne veux pas qu’on dise que ma fille sort coiffée n’importe comment, mais eskizé mwen,” réplique-t-il sur un ton dramatique. 

“Mais personne ne va penser ça,” dit-elle en enlaçant la jambe de son père et en posant la tête sur son genou en guise de câlin indirect. “Même si je n’ai que deux tresses plaquées,” ajoute-t-elle en se redressant. 

Il tchipe mais replace la tête de Vanessa dans la bonne position avant de recommencer à la coiffer. Qu’aurait-il dit s’il avait vu l’état de ses cheveux pendant ses années passées en France à cogner aux portes de l’audiovisuel qui lui restaient fermées ? Le big chop avant le retour définitif au pays il y a trois ans était une nécessité aussi bien pour elle que pour son père. 

“Tout est bon pour le repas de demain ?” demande-t-elle.

“Mais oui. Tu m’as dit que ton caporal était allergique aux fruits de mer donc j’ai prévu une spécialité à base de cochon.”

“Lieutenant. Pas caporal… Et il s’appelle Nolan.”

“Et j’ai acheté tout ce qu’il faut pour te faire les sandwichs demain matin.”

“T’es le meilleur.”

Nourriture. Check.

Matériel de Samuel opérationnel. Check.

Contrat de Steven, 23 ans, empereur en devenir du streetwear caribéen (elle a relu trois fois la signature de mail avant d’admettre qu’elle a bien lu). Check.

Phase de pré-production de Guadeloupe Inside. CHECK.  


Rendez-vous à 22h pour la fin du chapitre.